Edito

 

Dans le cadre de la chaire ENA-ENSCI-Polytechnique-Sciences Po Paris sur l’innovation Publique, nous avons souhaité créer un observatoire dédié à l’impact des transformations sociétales sur l’action publique. Ces transformations concernent aussi bien les questions liées au numérique, à la mondialisation, au développement économique, écologique ou social. Il est donc question ici de transformations qui, de fait, se mettent en place au sein de toutes les organisations, y compris les institutions, collectivités territoriales et organisations publiques. Or ce processus ne va pas nécessairement de soi et fait émerger des résistances et freins importants, tant sur le plan structurel, organisationnel que culturel qu’il convient d’identifier et d’analyser avec rigueur.

Ces freins observés sont nombreux et concernent aussi bien le manque de connaissances et de formations, lié aux outils et méthodologies à mettre en œuvre, que la difficulté à impliquer les acteurs dans ces changements, une fois ces derniers identifiés et amorcés. Les résistances sont parfois fortes et il est donc parfois nécessaire, avant d’adopter de nouvelles pratiques, de désamorcer l’existant et de présenter les informations de manière à ce qu’elles soient mieux comprises et plus facilement acceptées.

L’observatoire a donc ici plusieurs rôles et missions :

  • Favoriser les échanges entre des acteurs d’univers et de disciplines différents, pour les inciter à collaborer dans le cadre de projets transversaux au service de l’amélioration de l’action publique et des territoires
  • Collecter et structurer des données issues du monde académique et scientifique, afin de caractériser l’état d’une situation et de décrire son évolution ;
  • Comprendre l’impact des actions et politiques menées en matière de transformations sociétales
  • Valoriser par la communication (éditions et publications) les actions conduites ainsi que leurs évaluations, dans un souci de transparence et d’utilité sociale et sociétale.

Olivier MEIER