Articles

Comprendre et agir : urgence éducative

Chacun peut aujourd’hui faire le constat que nous sommes dans une période de profonde transformation sociétale. Le processus de transition s’accélère sans que, pour le moment, on aperçoive de perspectives pour un avenir plus respectueux de l’Homme et de la planète, même si ça et là des innovateurs ouvrent la voie. Pour comprendre ce qu’il se passe, mais aussi pour être en capacité d’agir, l’éducation doit être au cœur du processus. Trois thématiques nous interpellent plus spécifiquement : le développement durable, la santé et la citoyenneté.

Dans ces trois domaines, une politique éducative existe. De nombreux textes législatifs et réglementaires précisent les orientations à prendre pour les écoles, les établissements scolaires et les enseignants. La formation du citoyen est au fondement même de l’école depuis sa création. Ce principe, oublié au moment de la massification scolaire, a été réintroduit dans les années 1990 et une « éducation à la citoyenneté » a été rendue obligatoire. De même, on a très tôt compris le lien entre bonne santé et qualité des apprentissages. Dès le XVIIIème siècle, des infirmeries sont apparues dans les établissements scolaires. La hauteur des plafonds et la taille des fenêtres des anciens locaux témoignent de la préoccupation d’aérer et de faire entrer la lumière dans les salles de classe. Les questions sociétales n’ont pas été oubliées et, depuis les années 80, il existe une éducation à l’environnement et une éducation à la solidarité internationale. Cette politique éducative s’est adaptée aux évolutions de la politique publique et a intégré progressivement la notion de développement durable et les problématiques émergentes comme celle du climat.

Aujourd’hui, les thématiques de la citoyenneté, du développement durable et à la santé sont prises en compte dans les programmes, les référentiels, le socle commun de connaissance, de compétence et de culture et doivent intégrer les projets d’établissement et d’école. Des circulaires précisent le cadre de l’action et les modalités de mise en œuvre. Toutefois, l’appropriation par les membres de la communauté éducative de ces problématiques ne va de soi.

Les raisons sont multiples : difficultés à penser ensemble les 3 thématiques et à appréhender les questions complexes et souvent controversées, difficultés à mobiliser les pédagogies actives et les partenariats et manque de formation.

Pour approfondir ces questions majeures, nous proposons d’organiser des rencontres-débats à partir de la présentation de travaux de recherche ou d’expériences de praticiens. Ces rencontres, organisées en distanciel, seront ouvertes à tous ceux qui s’intéressent à la question de l’éducation dans ce monde complexe et qui souhaitent traiter collectivement des transformations pédagogiques nécessaires.

Les thématiques retenues sont : la didactique de l’anthropocène ; la citoyenneté et l’engagement des jeunes ; la durabilité et la pédagogie critique ; le climat et l’éducation aux sciences ; l’établissement scolaire et le territoire ; santé globale et responsabilité.

Maryvonne Dussaux

Renseignements complémentaires et inscriptions auprès de Maryvonne Dussaux (maryvonne.dussaux@u-pec.fr).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *