Articles

Apprendre ensemble dans une organisation

L’association Sol France mène une recherche sur l’actualité des organisations apprenantes au regard des travaux de Peter Senge (1991). La recherche explore des ilots d’apprenance (Carré, 2005) allant d’équipes de travail à des collectifs élargis. Elle observe notamment le rôle du numérique, des déclencheurs d’apprenance, des collectifs, des formes d’accompagnement qui permettent d’apprendre et d’être motivé pour le faire.

La méthode : une recherche en intelligence collective

Pour cela, l’association a organisé un « chercheur collectif » qui  a été accompagné par un chercheur facilitateur. Les 32 participants se sont formés à l’ethnologie, à l’écoute, à la construction d’un questionnaire et à l’écriture collaborative. Le collectif a été filmé par un sociologue qui a suivi la progression du groupe dans sa professionnalisation épistémologique. Cet accompagnement a favorisé une réflexivité sur le matériau collecté. Le corpus collecté est constitué de 61 entretiens réalisés auprès de différentes organisations. Ils sont traités par le moyen de codage ouvert (plus de 450 mots clés identifiés pour qualifier les séquences d’apprentissage vécues), par une analyse des familles lexicales à l’aide de l’outil Iramuteq.  Dans une approche issue de la « théorie ancrée », les étapes de la recherche se composent au cour de l’avancement des investigations.

Les résultats

Plusieurs points favorables à l’apprenance se confirment tels que, des déclencheurs d’apprenance collective qui partent de l’individu ou de l’environnement, la nécessité d’apprendre ensemble pour s’adapter, le rôle de l’adhésion individuelle et collective à la vision stratégique, la reconnaissance de l’initiative individuelle dans le collectif, le changement de poste ou de métier d’un individu et son accueil dans un collectif qui en bouleverse la dynamique, l’autonomisation des individus et des équipes est accélérée par les processus d’apprentissage à distance.

Par ailleurs 8  études de cas sont réalisées pour contextualiser ces apports et montrent comment l’apprenance est sujette à l’influence de facteur interculturel, comment l’apprenance est une attitude qui se cultive au quotidien, comment l’apprenance est aussi une culture du lien qui s’élabore dans la durée et peut se mettre au service d’un projet de changement d’une culture organisationnelle, comment la création d’un écosystème d’apprentissage démultiplie les occasions d’apprendre ensemble, comment enfin, faire confiance donne confiance et permet d’apprendre ensemble pour se réorganiser et pour finir comment la mise en place de réseaux en ligne dans une organisation accélère les apprentissages sociaux.

En conclusion, si Peter Senge avait peu anticipé le rôle du numérique, l’apprentissage organisationnel sous contrainte et avec l’aide du moyen numérique fonctionne c’est un résultat de la recherche. Un deuxième résultat consiste à repérer la composition et le rôle du tissu  humain. Il laisse à penser au rôle de la facilitation comme moyen de faire émerger les 5 autres.

Relativement au chercheur collectif, l’observation de son fonctionnement sous la forme de 16 entretiens vidéo-filmées montre toute la pertinence de mettre en abymes processus de recherche et objet de la recherche. Les membres du chercheur collectif ont en effet vécu les 5 disciplines comme principe d’action dans la recherche, se faisant, ils ont intégré de façon plus intime, ce qu’ils investiguaient. De façon implicite, les membres du chercheur collectif portaient l’esprit des 5 disciplines et la façon dont elles font système. Ce principe d’incarnation collectif de l’objet cherché permet probablement d’accéder à des dimensions inconscientes de ce qui est vécu chez les personnes enquêtées.  Un documentaire sur le voyage de ce collectif sera présenté lors de l’événement « Great place to learn » pour rendre compte de l’exploration.

Denis Cristol

Références
Carré, P. (2005). L’apprenance. Vers un nouveau rapport au savoir. Paris: Dunod, 212.
Senge, P. (1991), La cinquième discipline : l’art et la manière des organisations qui apprennent, Paris : Management First.

En savoir plus sur la recherche et Sol France
Les premiers résultats en accès libre
Le « Great Place to Learn », un évènement et un voyage apprenant !
Les 9-10 mars 2021, nous vous invitons à embarquer pour vivre et explorer ensemble ce qu’est l’Organisation Apprenante.
Tenez-vous prêt à vivre une expérience inédite dans la joie d’agir et d’apprendre ensemble et découvrez un programme surprenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *